Présentation

plaquette.pdf

 

Un peu d'histoire

Depuis plusieurs années, des directeurs techniques et régisseurs généraux, travaillant tous dans le spectacle vivant, se réunissaient en région (notamment Rhône-Alpes, Normandie, Pays de la Loire, dernièrement Paris) et quelquefois au plan national. Nous évoquions alors les problèmes de notre métier (souvent, peut-être trop, sous l’aspect de la sécurité), le développement de notre rôle, l’échange de connaissances (réglementations, surtout), ainsi que bien des points liés à notre quotidien, comme par exemple les logiciels de planification, formations diverses, conseil à la scénographie, statut de l’intermittence, un large etc. qui n’exclura surtout pas un point essentiel aux yeux des uns et des autres : Les spectacles eux-mêmes et les publics qui les font exister. (Ce dont on parle trop peu « directement », alors que cela irrigue notre quotidien et demeure la priorité de notre métier, de notre choix de vie, souvent.) C’est dans la lignée de ce qui précède que depuis le 13 Février 2006, quatre-vingt un responsables techniques du spectacle vivant et d’événements culturels ont décidé de se constituer en association professionnelle : REDITEC (REunion des DIrections TEChniques). Ce n’était qu’un début : d’autres confrères nous ont, depuis, rejoint. Cette association a pour objectif de représenter notre métier dans ses spécificités et d’être un vecteur de réflexions et de propositions auprès des différents interlocuteurs des métiers de la culture. 

Les objectifs

  • La promotion de nos métiers auprès des différents interlocuteurs institutionnels ou privés (collectivités territoriales, représentants des différents ministères, syndicats professionnels, médias…..)
  • L’information des membres de l’association en collectant et en faisant circuler les nouvelles données professionnelles, techniques, réglementaires et légales.
  • Le conseil et l’assistance sur le plan professionnel et juridique aux membres de l’association dans l’exercice de leurs métiers et de leurs responsabilités.
  • La participation à la réflexion et à l’élaboration des textes réglementaires régissant les métiers et les lieux de spectacles au sein des diverses commissions techniques.
  •  
  • Le soutien par nos expériences aux formations initiales et continues dans l’ensemble des métiers techniques du spectacle vivant et participation à la réflexion de leurs contenus. 

Activités et travaux

Au bout de dix années d’existence, la présence de Réditec s’affirme au niveau national auprès de nombreux acteurs du secteur (Ministère de la Culture et de la Communication, Syndéac, Prodiss, Arene, Synptac, AFDAS, CFPTS, CNFPT, ROF, CMB, Arts et Techniques, …) et notamment par sa participation active au sein de plusieurs groupes de travail :

  • La commission Centrale de Sécurité (CCS) mise en place par le Ministère de l'Intérieur modifiant la réglementation incendie pour les Etablissements Recevant du Public de type L (salles de spectacle), pour les installations particulières et pour ceux de type CTS (Chapiteaux, Tentes et Structures).
  • La commission Paritaire Nationale Emploi et Formation du Spectacle Vivant (CPNEF-SV) et l'Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications du Spectacle Vivant (OPMQ-SV), pour rédiger les fiches métiers du secteur technique et notamment la mise en place du référentiel métier de directeur technique.
  • La commission Nationale de Sécurité (CNS) mise en place par le Ministère de la Culture et de la Communication pour la prise en compte de la question de la sécurité (formation, structuration et mémento de la sécurité).
  • Le groupe de travail mis en place au niveau européen en vue de définir de nouvelles normes concernant la machinerie et le levage. Chaque année, Réditec répond naturellement à l’invitation de l’Actualité de la Scénographie, organisatrice des JTSE et participe notamment aux passionnantes tables rondes qui rassemblent de nombreux professionnels et dispose d’un stand/point de rencontre durant les JTSE. En 2010 et 2012, Réditec a été invitée à participer aux BIS Biennales Internationales du Spectacle, à Nantes lors d’ateliers que l’association présente : « Stress et spectacle vivant » en 2012, « 44 ans d’intermittence : le bilan ». Réditec dispose d’un stand/point de rencontre durant les BIS.En 2013, à la demande de Reed Exposition, Réditec tient stand au SIEL...
    • Chaque année, Réditec répond naturellement à l’invitation de l’Actualité de la Scénographie, organisatrice des JTSE et participe notamment aux passionnantes tables rondes qui rassemblent de nombreux professionnels et dispose d’un stand/point de rencontre durant les JTSE.
    • En 2010, 2012 et 2014, Réditec a été invitée à participer aux BIS (Biennales Internationales du Spectacle), à Nantes, lors d’ateliers que l’association présente : « Stress et spectacle vivant » en 2010, « 44 ans d’intermittence : le bilan » en 2012, « Les trois licences : rôles et responsabilités en cas de situation de crise » en 2014. Réditec dispose d’un stand/point de rencontre durant les BIS.
    • En 2013, à la demande de Reed Exposition, Réditec tient stand au SIEL...

Au niveau régional, l’implication de Réditec est tout aussi appréciée auprès des acteurs du secteur, DRAC, délégation AFDAS…, et par une participation régulière à certaines commissions (Attribution des licences, COREPS, CRAFTS…)

Echanges et communication

En favorisant la circulation d’informations, de conseils, d’idées et de coups de mains en tout genre et en abordant des questions précises sur les évolutions techniques, réglementaires, juridiques, sociales. Réditec renforce au quotidien un lien indispensable entre membres de l’association. Ces échanges fructueux sont l’occasion de partager des expériences, d’aborder des réflexions communes, d’oser des diagnostics contradictoires, d’affiner des analyses… et de tisser ainsi un réseau très productif et respectueux de toutes les sensibilités ou les différences qui caractérisent chaque parcours.

La visibilité de Réditec se renforce autour d’un événement national « LES RENCONTRES RÉDITEC » qui rassemble adhérents et non adhérents, autour d’une journée thématique.

  • En juin 2008, les premières Rencontres Réditec, avaient pour thème : « La direction technique en Europe, Etat des lieux et Perspectives ». Quatre directeurs techniques (Italie, Espagne, Allemagne, Belgique) ont rencontré une centaine de participants (Directeurs techniques, Régisseurs, représentants de la DMDTS, représentants syndicaux, organismes de formations, presse, etc) au Théâtre de l’Odéon à Paris.
  • En juin 2009, Réditec souhaitant mettre en valeur les relations évidentes de partenariat entre artistes et directions techniques a organisé une journée sur « Demain, quelles directions techniques souhaitent les Artistes ? » au Théâtre de la Cité Internationale à Paris.
  • En Juin 2011, c’est à Lille, Gare St Sauveur qu’ont eu lieu les Troisièmes Rencontres, consacrées à « Développement durable et spectacle vivant », qui, au-delà d’un simple état des lieux, a permis d’édicter une Charte dont chaque membre de Réditec s’engage à mettre en oeuvre, dans toute la mesure de son possible.
  • En juin 2013  les 4èmes rencontres Reditec se tiennent à la Maison des Métallos à Paris, sur le thème Maîtrise d’usage et direction technique dans la création ou la rénovation de lieux culturels. Rassemblant des maîtres d’œuvres, représentants de la maîtrise d’ouvrage et directeurs techniques ainsi qu’un public nombreux, cette journée a permis de dresser un bilan des expériences acquises ces dernières années, mais aussi d'interroger nos pratiques et leur avenir possile, ou souhaitable.

Au sein de l’association , l’échange d’information s’organise autour de deux actions complémentaires :

  • Un site Web ouvert à tous (www.reditec.fr).
  • Une lettre d’information : Cadres de Scène, diffusée à l’ensemble des adhérents par courriel et publiée sur le site. Trente-cinq numéros sont déjà parus.
  •